L’histoire


En 1994, Mr Nicolas BENITO, industriel, amoureux de la terre, fait l’acquisition de ce domaine chargé d’histoire.

En effet, le hasard fait bien les choses car les plus belles parcelles de la propriété portent le nom de Saint Nicolas, en référence à la confrérie de Saint Nicolas qui siégeait à Rions au 18ème siècle. La partie la plus ancienne des chais ainsi le puits dans le parc daté de 1744 témoignent de cette époque.

En 2005, suite à son décès, selon une tradition féminine attachée à cette propriété, c’est sa fille Chantal Bénito Larnaudie qui reprend en main les Vignobles BENITO.

Avocat de formation, afin de parfaire ses connaissances, Chantal Bénito Larnaudie décide de poursuivre une formation à l’ENITA et obtient son master de Gestion de Domaine Viticole.

A cette époque, la filière viticole est en pleine mutation et Chantal Bénito Larnaudie se donne comme challenge de passer de la vente du vin en vrac pratiquée jusq’alors à la commercialisation en bouteilles.

Depuis 2010, toute la production est vendue en bouteille dans le respect d’une conception artisanale du travail de la vigne et de l’élaboration des vins.
Sous l’impulsion de Chantal Bénito Larnaudie, les Vignobles BENITO se tournent vers une viticulture raisonnée : retour au travail des sols associé à l’adoption d’un programme raisonné contre les maladies cryptogamiques, protection de l’écosystème, contrôle des rendements.

Depuis 2015, sur les conseils de notre œnologue Stéphane Toutoundji, nous expérimentons avec succès la vinification sans soufre de la récolte à la fin de la fermentation malolactique. Il s’agit de remplacer le soufre par une levure constituée de micro-organismes présents sur la surface des raisins. Cela permet d’obtenir des vins au fruité très pur et affirmé.